L'Ismakogie, son histoire

L'Ismakogie est une méthode de pratique corporelle occidentale et a vu le jour dans les années 1950 en Autriche par le professeur Anne Seidel (1900-1997). Elle a développé toute sa vie cette technique en découvrant que la tonicité musculaire et l'expression du visage est différente selon la position du corps dans l'espace.

Cette méthode s'est répandue dans de nombreux pays européens officiellement (Allemagne, Suisse, Italie, Suède, Slovaquie) et aussi aux États-Unis. Elle est reconnue en Autriche et aux Pays-Bas. Des mutuelles remboursent les séances d'Ismakogie aux Pays-Bas.

anna_seidel.jpg

Anne Seidel

La Commission européenne a soutenu et financé la promotion de l'Ismakogie en Europe dans le cadre du projet "GRUNDTVIG".

Cette technique développe par l'apprentissage de mouvements naturels simples et ludiques l'harmonie et la conscience dans notre corps de manière cohérente, des pieds à la tête et nous ouvre à plus de joie, d'aisance et de liberté.

Se pratique partout : à l'école, au collège, au travail, devant l'écran, les activités ménagères, de loisirs ou sportives, en faisant les courses, en réunion, en randonnée, etc.

housekeeping-2977056_960_720.jpg

En intégrant les mouvements dans la vie de tous les jours, nous nous faisons du bien sans perdre du temps.

L'origine du mot Ismakogie, acronyme d'une phrase allemande, en français signifie :

"balancement rythmique idéal d'un point de vue physiologique de tous les muscles striés dans la vie de tous les jours."